Scott McLaughlin, recrue de l’équipe Penske, a eu une année chargée. Après avoir déménagé de la Nouvelle-Zélande pour s’établir aux États-Unis, il a immédiatement commencé à travailler en vue de la série NTT INDYCAR de la saison 2021. S’adaptant rapidement aux circuits américains, il a déjà terminé une fois parmi les cinq premiers et trois fois parmi les dix premiers cette saison. En dehors de la piste, il en a appris tout autant sur son nouveau pays, en partie grâce à sa participation dans une nouvelle série de vidéos numérique en collaboration avec Pennzoil.

Après avoir déménagé en Amérique, Scott McLaughlin a demandé à ses abonnés sur les réseaux sociaux de lui suggérer des villes, des restaurants et des magasins à visiter. C’est ainsi que le mot-clic #ScottLearnsAmerica (Scott découvre l’Amérique) est né, à l’origine de la série numérique Scott Learns America, qui a fait découvrir au pilote de la Chevrolet Pennzoil no 3 de nouvelles villes américaines, celles où la série NTT INDYCAR conduisait l’équipe Penske. Avec l’aide d’amis, d’adeptes ainsi que d’autres pilotes et de légendes locales des sports motorisés, Scott McLaughlin apprend à profiter pleinement de tout ce que les États-Unis peuvent lui apporter!

« Lorsque j’arrive dans un nouveau lieu, j’aime demander aux gens du coin les meilleurs endroits à visiter, les plats dignes d’intérêt et les activités à essayer, explique Scott McLaughlin. Comme je déménageais à un nouvel endroit, je savais que j’avais besoin de demander des recommandations à tous mes abonnés sur les réseaux sociaux, Pennzoil et l’équipe Penske m’ont permis de réaliser tant d’excellentes suggestions grâce à la série Scott Learns America, ce qui m’a beaucoup aidé à m’acclimater à mon nouveau chez-moi en Amérique. » 

Pennzoil est l’huile moteur officielle de l’INDYCAR et son partenaire en matière de lubrifiants, ce qui illustre une fois de plus sa capacité à innover et à soutenir des pilotes talentueux comme Scott McLaughlin et des équipes gagnantes comme l’équipe Penske. L’huile Pennzoil est utilisée dans les moteurs Chevrolet des voitures d’INDYCAR depuis 2012 et a surpassé toute autre combinaison d’huile et de moteur pour mener à la victoire. Les ingénieurs de Pennzoil travaillent continuellement à perfectionner l’huile moteur qui alimente les voitures destinées à la piste. La piste sert de laboratoire à Pennzoil, qui analyse les performances et les données observées pour mettre au point l’huile moteur destinée aux automobiles, afin que les conducteurs tirent le maximum de leur véhicule. N’oubliez pas de consulter vos guides locaux pour regarder les courses d’INDYCAR et encourager l’équipe Penske toute la saison.

Scott McLaughlin découvre l’Amérique

Transcription de la vidéo PENNZOIL – États-Unis/Section la plus récente/Scott McLaughlin découvre l’Amérique

 

[Titre] Scott découvre l’Amérique, épisode 1 – Texas

 

Description : Dans le premier épisode de Scott découvre l’Amérique, Scott McLaughlin se rend dans le plus grand « honky tonk » de la planète au Texas.

 

[Une musique de fond se fait entendre] Indicatif musical du programme, riff de guitare rapide accompagné d’une batterie et de bruits d’avion

 

[Carton-titre/Avion sur lequel « McLaughlin » est inscrit devant un globe terrestre qui tourne]

 

[Logos de Pennzoil et de Chevrolet]

 

[Pennzoil] Scott découvre l’Amérique

 

Scott : Bienvenue à Scott découvre l’Amérique, présenté par Shell/Pennzoil et Chevrolet.

 

[Titre]

 

Scott McLaughlin

 

[Visuel]

 

Scott se tient devant une pompe à essence et un camion Chevrolet dans une station-service de Shell.

 

Scott : Puisque vous aimez mes gazouillis avec le mot-clic #ScottLearnsAmerica (Scott découvre l’Amérique), nous allons les utiliser pour une virée en voiture virtuelle au cours de laquelle nous visiterons des endroits sympathiques et uniques des lieux où nous courons.

 

[Visuel]

 

Des captures d’écran de gazouillis de Scott McLaughlin s’affichent partout à l’écran. Les images s’estompent. Scott remplit sa Chevrolet d’essence dans une station-service de Shell.

 

Scott : Je commence toujours mes virées en voiture en faisant un arrêt aux puits rapide chez Shell pour mettre de l’essence super Shell dans ma Chevrolet. Maintenant que j’ai fait le plein, suivez-moi dans ma découverte des États-Unis.

 

[Titre]

 

Fort Worth, Texas

 

[Visuel]

 

Scott passe un portail ouvert au volant d’un camion Chevrolet argent et s’arrête devant le « Billy Bob’s Texas ».

 

[Une musique de fond se fait entendre] Guitare électrique instrumentale

 

Scott : Bonjour tout le monde! Voici le premier arrêt de la virée en voiture Scott découvre l’Amérique. Nous sommes chez « Billy Bob’s Texas ». On me dit que c’est le plus grand « honky tonk » de la planète. Allons voir.

 

[Visuel]

 

Scott sort de la voiture et entre chez « Billy Bob’s Texas ». Les murs sont remplis de photos, de souvenirs et d’affiches. Scott rencontre Marty et lui serre la main.

 

Marty : Bonjour Scott! Je m’appelle Marty Travis.

 

Scott : Salut!

 

Marty : Bienvenue dans le plus grand « honky tonk » de la planète!

 

Scott : Merci de me faire visiter l’endroit, j’aimerais bien y jeter un coup d’œil. C’est immense! Je suis sûr qu’il y a beaucoup de choses en coulisses aussi.

 

[Visuel]

 

Pendant que Marty parle, la scène montre une image en gros plan de bouteilles d’alcool, puis s’estompe pour se tourner vers une serveuse qui sert des clients à un bar.

 

Marty : Oui. On a 127 000 pieds carrés et on peut recevoir 6 000 personnes. Suis-moi, je vais te montrer plein de choses intéressantes.

 

Scott : Allons-y!

 

[Visuel]

 

Marty et Scott s’éloignent. La scène change et montre une femme qui joue au billard. Marty et Scott font le tour du « honky tonk ». Marty pointe des photos et des affiches sur les murs et parle à Scott.

 

Marty : Maintenant, les grands moments forts chez Billy Bob’s, ce sont les vendredis et les samedis soirs, alors que nous faisons de véritables rodéos de taureaux à l’intérieur.

 

Scott : Wow. C’est génial!

 

[Visuel]

 

Pendant que Marty et Scott discutent, on voit des images de l’arène où les rodéos ont lieu.

 

Marty : J’ai vu des milliers de rodéos de taureaux ici et je suis encore aussi excité qu’un enfant chaque fois que je vais en voir parce qu’on ne sait jamais ce qui va se passer. On ne sait jamais si quelqu’un va se faire éjecter, se blesser ou quoi que ce soit d’autre.

 

Scott : Oui. Oui.

 

[Visuel]

 

Les images montrent Scott et Marty debout dans l’arène de rodéo, circulant dans le « honky tonk » et passant devant des rangées de tables de billard. L’image montre ensuite Scott qui met un chapeau de cowboy et qui monte sur un taureau mécanique pour se faire prendre en photo.

 

Scott : Pas mal, je me sens plutôt à l’aise là-dessus.

 

[Visuel]

 

Marty conduit Scott dans une pièce aux murs blancs couverts de noms et de signatures.

 

Marty : Nous voilà dans les coulisses de Billy Bob’s. Parcours l’endroit des yeux pendant un instant, et je vais te raconter quelques histoires.

 

[Visuel]

 

La caméra montre des images en gros plan des différents noms signés sur les murs. Marty pointe une signature en particulier.

 

Marty : Voici un souvenir de la soirée où nous avons reçu Garth Brooks. Il a bondi sur une chaise et a écrit « Thank you all, God Bless. Garth Brooks. » Il a ensuite bondi sur une chaise et a écrit « The King » et montré du doigt George Strait.

 

[Visuel]

 

Scott signe son nom sur le mur avec un marqueur noir. La vidéo montre ensuite Marty et Scott debout près de tables.

 

Marty : Eh bien, Scott, je t’ai montré toutes nos bières, tous nos whiskys et tous les accessoires que nous avons amassés en 40 ans chez Billy Bob’s. Nous sommes aussi allés en coulisses et nous avons partagé toutes sortes de bonnes histoires là-bas. Maintenant, c’est ici que ça se passe.

 

[Visuel]

 

Des images de l’extérieur du « honky tonk » montrent l’inscription « Billy Bob’s Texas OPEN » avec trois drapeaux du Texas qui flottent au vent.

 

Scott : Merci beaucoup, Marty! De voir les choses sous un autre angle et d’avoir maintenant ma signature sur le mur, donc de faire partie de cette histoire vieille de 41 ans, c’est vraiment spécial. Je vais revenir ici, c’est certain!

 

[Visuel]

 

De dos, Scott marche vers la sortie.

 

[Une musique de fond se fait entendre] Guitare instrumentale qui interrompt l’indicatif musical du programme, riff de guitare rapide accompagné d’une batterie et de bruits d’avion

 

[Carton-titre/Avion sur lequel « McLaughlin » est inscrit devant un globe terrestre qui tourne]

 

[Logos de Pennzoil et de Chevrolet]

 

[Pennzoil] Scott découvre l’Amérique

Scott McLaughlin découvre l’Amérique 2

Transcription de la vidéo PENNZOIL – États-Unis/Section la plus récente/Scott McLaughlin découvre l’Amérique

 

[Title] Scott découvre l’Amérique, épisode 2 : Indianapolis

 

Description : Scott McLaughlin découvre Indianapolis et rencontre Rick Mears.

 

[Une musique de fond se fait entendre] Indicatif musical du programme, riff de guitare rapide accompagné d’une batterie et de bruits d’avion

 

[Carton-titre/Avion sur lequel « McLaughlin » est inscrit devant un globe terrestre qui tourne]

 

[Logos de Pennzoil et de Chevrolet]

 

[Pennzoil] Scott découvre l’Amérique

 

[Titre]

 

Indianapolis Motor Speedway

 

Speedway, Indiana

 

Scott McLaughlin

 

[Une musique de fond se fait entendre] Guitare électrique instrumentale et batterie

 

[Visuel]

 

Scott se trouve devant le musée de l’Indianapolis Motor Speedway.

 

Scott : Bonjour, les amis, bienvenue à un nouvel épisode de Scott découvre l’Amérique! C’est le mois de mai, alors bien sûr, nous sommes ici au Brickyard. Nous sommes présentement devant le musée de l’Indianapolis Motor Speedway, où nous allons voir quelques scènes du passé et d’anciennes voitures. J’ai besoin de quelqu’un pour me guider, alors je suis accompagné de Rick Mears, quadruple vainqueur des 500 miles. Comment allez-vous, Rick?

 

[Visuel]

 

Image d’une photo de Rick tenant un trophée et montrant le chiffre quatre avec ses doigts. La scène revient à l’extérieur. Rick s’approche, serre la main de Scott et se tient à côté de lui.

 

[Titre]

 

Rick Mears

 

Rick : Je vais bien, Scott.

 

Scott : Rick va me montrer l’endroit, et nous allons voir quelques éléments d’exposition.

 

[Visuel]

 

Rick et Scott sont à l’intérieur du musée et passent l’entrée d’une section au-dessus de laquelle il est inscrit « Rocket Rick Mears ». Ils se trouvent à l’intérieur de l’exposition.

 

Scott : Donc, évidemment, quand on est quatre fois champion de l’Indy 500, on a sa propre exposition. C’est formidable!

 

[Visuel]

 

Survol de l’exposition, avec notamment des photos de Rick et d’anciennes voitures d’IndyCar. La séquence montre ensuite un plan rapproché d’une voiture d’IndyCar devant laquelle il est inscrit « The Gould Charge 1 ». La scène revient à Rick, qui est en train de parler.

 

Rick : Je dois avouer qu’ils ont fait un très bon travail ici, avec tout ce qu’ils ont exposé et la façon dont ils l’ont fait. Le musée est simplement... Ils ont fait un travail formidable. Il est empreint d’histoire et de souvenirs, et témoigne de tous les miles qui ont été parcourus.

 

[Visuel]

 

Pendant que Rick parle, la caméra montre une autre voiture d’IndyCar sur laquelle il est inscrit « Penske 9 », « The Gould Charge » et « Good Year ». La scène montre Rick et Scott qui reprennent la discussion à l’intérieur du musée.

 

Rick : La deuxième année où j’ai couru, c’était ma première année à l’extérieur, et je me suis qualifié en première ligne. C’était ma toute première position de tête. En fait, de tous les circuits, c’est cette année-là, avec cette voiture, que j’ai eu ma seule première position de tête.

 

Scott : Vous devez... Montrez-moi votre « sous-marin jaune » préféré parmi ceux-ci.

 

[Visuel]

 

Gros plan d’une voiture d’IndyCar jaune avec l’inscription « Pennzoil 2 ». De dos, Scott et Rick marchent vers les voitures d’IndyCar, puis se tiennent devant la Pennzoil jaune.

 

Rick : Les trois...

 

Scott : Vous les aimez toutes?

 

Rick : ...sont mes préférées [rires].

 

Scott : Vraiment?

 

Rick : Vous savez, à l’époque, quand je les conduisais, pour moi, ma préférée était toujours la dernière dans laquelle j’avais gagné.

 

Scott : Donc, vous en avez gagné deux avec le « sous-marin jaune ».

 

Rick : Oui. En 1984 et 1988.

 

[Visuel]

 

Images en gros plan de la voiture d’IndyCar Pennzoil jaune à laquelle Scott fait référence.

 

Scott : Je n’arrive toujours pas à croire que vous pouviez voir avec ces rétroviseurs-là. Si j’avais à conduire cette voiture, je crois que j’aurais l’impression de ne rien y voir!

 

[Visuel]

 

Rick et Scott discutent devant la voiture.

 

Rick : C’est comme toute autre chose. Vous vous y habituez et, vous savez, vous apprenez simplement à utiliser ce que vous avez.

 

[Visuel]

 

Images d’autres voitures d’IndyCar dans le musée. La scène revient à la discussion qui a lieu entre Scott et Rick.

 

Scott : Rick, apprendre à connaître votre passé a été fantastique. Maintenant, j’ai faim. Avez-vous faim? Allons-y!

 

Rick : Oui.

 

[Visuel]

 

Vue intérieure du tableau de bord. Scott prend place sur le siège du conducteur d’une Chevrolet avec un intérieur noir et Rick prend place sur le siège du passager.

 

Scott : Très bien. Nous voilà maintenant à bord d’un Chevrolet Tahoe 2021 flambant neuf. Il est superbe.

 

Rick : En effet.

 

Scott : Il est équipé d’un nouvel écran LCD. Il y a beaucoup plus de place ici avec les nouveaux boutons pour les vitesses, et c’est aussi beaucoup plus facile avec Apple CarPlay. On peut choisir la musique. Personnellement, j’aime les Red Hot Chili Peppers.

 

Rick : Ça ira...

 

Scott : Je suis un grand amateur des Red Hot Chili Peppers. On pourrait aller chez Charlie Brown’s.

 

[Visuel]

 

Séquences en accéléré de Scott et de Rick conduisant sur la route et se rangeant dans le stationnement. Gros plan du restaurant avec une grosse enseigne sur laquelle il est inscrit « Charlie Brown’s Pancake & Steak House ». La scène suivante montre Scott et Rick qui marchent dans le restaurant.

 

Scott : Alors, on m’a dit que c’était une institution, qu’il fallait venir ici quand on est à Speedway. Donc, on est chez Charlie Brown’s, vous êtes venu ici quelques fois...

 

Rick : Oui. Je suis venu ici plusieurs fois. Mon père et ma mère avaient l’habitude de venir ici.

 

Scott : D’accord.

 

Rick : Ils passaient beaucoup de temps ici.

 

Scott : La nourriture est bonne?

 

Rick : Oui.

 

Scott : Donc, nous allons rencontrer Robin Miller et discuter avec quelques-uns de ses amis.

 

Rick : Oh, ce serait génial.

 

Scott : Ah, vous êtes là! Je ne vous avais même pas vu. Heureux de vous voir!

 

Robin : Qui est le vieil homme avec vous?

 

Scott : La vedette!

 

[Visuel]

 

Scott et Rick se dirigent vers une table et serrent la main de Robin. La scène montre ensuite des images du restaurant et d’une serveuse qui sert du café. Rick et Scott sont assis à une longue table avec d’autres hommes. Les gens parlent entre eux et rient. Robin fait circuler des photos. Scott regarde les photos.

 

Robin : Voici Rick Mears dans une autre vie!

 

Scott : Wow! J’aime la moustache. Regardez ça! Ah oui, le voici! [Scott prend une photo que lui tend quelqu’un à la table] Oh, Scotty Dixon! C’est aussi en Nouvelle-Zélande, n’est-ce pas, Robin?

 

[Visuel]

 

Scott tient une autre photo en noir et blanc. Il la montre du doigt.

 

Scott : C’est RP. Roger, à l’époque.

 

[Visuel]

 

Une serveuse apporte une assiette.

 

Serveuse : Démarrez vos moteurs! Avec des toasts au blé entier.

 

Scott : Oui. Merci!

 

[Visuel]

 

La scène montre ensuite une vue extérieure du « Charlie Brown’s Pancake & Steak House ». Scott se tient debout devant le restaurant.

 

Scott : Les amis, j’espère que vous avez aimé cela autant que moi. J’en ai appris un peu plus sur mon mentor, Rick Mears. J’espère avoir en moi un peu de la magie de ce quadruple vainqueur de l’Indy 500 le 30 mai. Ne manquez pas de regarder la chaîne NBC, ça va être amusant!

 

[Une musique de fond se fait entendre] Guitare instrumentale qui interrompt l’indicatif musical du programme, riff de guitare rapide accompagné d’une batterie et de bruits d’avion

 

[Carton-titre/Avion sur lequel « McLaughlin » est inscrit devant un globe terrestre qui tourne]

 

[Logos de Pennzoil et de Chevrolet]

 

[Pennzoil] Scott découvre l’Amérique

Scott McLaughlin découvre l’Amérique 3

Transcription de la vidéo PENNZOIL – États-Unis/Section la plus récente/Scott McLaughlin découvre l’Amérique

 

[Titre] Scott découvre l’Amérique, épisode 3 : Détroit

 

Description : Dans le troisième épisode de Scott découvre l’Amérique, Scott McLaughlin passe une journée au musée Henry Ford.

 

[Une musique de fond se fait entendre] Indicatif musical du programme, riff de guitare rapide accompagné d’une batterie et de bruits d’avion

 

[Carton-titre/Avion sur lequel « McLaughlin » est inscrit devant un globe terrestre qui tourne]

 

[Logos de Pennzoil et de Chevrolet]

 

[Pennzoil] Scott découvre l’Amérique

 

Scott : Bienvenue à Scott découvre l’Amérique, présenté par Shell/Pennzoil et Chevrolet.

 

[Titre]

 

Scott McLaughlin

 

[Visuel]

 

Scott se trouve devant l’exposition du musée Henry Ford.

 

Scott : Nous sommes au musée Henry Ford, à Détroit, au Michigan. L’idée derrière le lancement de la série Scott découvre l’Amérique était de découvrir les États-Unis, alors me voici dans un endroit épatant en compagnie de Cynthia, ma guide.

 

[Visuel]

 

La caméra tourne. Cynthia apparaît dans le cadre et Scott lui serre la main.

 

Cynthia : Comment allez-vous?

 

Scott : Je vais très bien, merci beaucoup!

 

[Une musique de fond se fait entendre] Batterie et guitare

 

[Visuel]

 

Scott et Cynthia marchent dans le musée. Cynthia fait des gestes de la main pour pointer des choses et montrer un vieux train.

 

[Visuel]

 

Scott et Cynthia discutent devant la signature de Thomas Edison.

 

Cynthia : Alors, tu as tout de suite remarqué la signature de Thomas Edison. Il s’agit de sa véritable signature, qui a été imprégnée dans le béton au moment de la fondation de ce musée, en 1929.

 

[Visuel]

 

La caméra montre la signature, puis une vidéo de Thomas Edison en train de signer est diffusée.

 

Scott : Wow, donc c’est le vrai...

 

[Visuel]

 

Le vrai siège sur lequel Abraham Lincoln était assis dans le théâtre Ford lorsqu’il a été assassiné.

 

Cynthia : Donc, Abraham Lincoln prenait place dans ce siège du théâtre Ford lorsqu’il a été assassiné.

 

[Visuel]

 

La caméra capte la réaction de Scott.

 

Scott : Wow, impressionnant.

 

[Visuel]

 

Un grand médaillon avec les détails du premier vol des frères Wright.

 

Cynthia : Nous allons marcher l’équivalent de la distance parcourue par les frères Wright lors du premier vol du Flyer.

 

[Visuel]

 

Scott et Cynthia marchent dans les couloirs jusqu’à l’avion et montrent l’avion.

 

[Visuel]

 

Ils continuent à circuler dans les couloirs.

 

Cynthia : Voici l’autobus dans lequel Rosa Parks était assise le jour où elle a refusé de céder sa place.

 

Scott : Wow, c’est celui-là?

 

Cynthia : Oui, c’est cet autobus-là.

 

Scott : Wow, c’est incroyable.

 

[Visuel]

 

La caméra montre les deux côtés et l’intérieur de l’autobus.

 

[Visuel]

 

La caméra se tourne ensuite vers la plus ancienne voiture présidentielle, et Scott la regarde.

 

Cynthia : Donc, voici la plus vieille voiture présidentielle.

 

[Visuel]

 

On présente la voiture de Teddy Roosevelt.

 

Cynthia : Donc, voici la voiture de Teddy Roosevelt.

 

[Visuel]

 

On présente la voiture d’Eisenhower, et Scott la regarde.

 

Cynthia : Celle-ci est la voiture d’Eisenhower.

 

[Visuel]

 

On présente la voiture de John F. Kennedy, et Scott la regarde.

 

Cynthia : Celle-ci est la voiture dans laquelle John F. Kennedy se trouvait le jour où il a été assassiné à Dallas. Ce qui est incroyable, c’est qu’elle est restée en service après ce jour-là.

 

Scott : Vraiment? Donc, on a continué d’utiliser la voiture?

 

[Visuel]

 

La caméra se tourne vers Cynthia et Scott qui sont en train de parler.

 

Cynthia : Oui, elle a été utilisée pour deux autres présidents.

 

Scott : Incroyable.

 

[Visuel]

 

La caméra montre Scott en train de regarder Cookie Monster dans le musée, puis d’autres avions et ensuite, une voiture de course.

 

Scott : Oh, wow, la voiture de Simon est là! C’est celle de mon coéquipier Simon Pagenaud en Indycar. C’est super!

 

Cynthia : Oui.

 

[Visuel]

 

Scott en train de parler d’une autre section du musée et serrant la main de son guide.

 

Scott : Une autre section du musée Henry Ford est l’exposition sur la course automobile « Driven to Win », soutenue par GM. Je suis en compagnie de Matt, mon guide d’aujourd’hui, qui va me faire découvrir cette section, pour laquelle j’ai un intérêt vraiment marqué!

 

[Visuel]

 

Vidéo de plusieurs voitures différentes, avec à la fin une voiture ancienne.

 

Matt : Voici la voiture qui a gagné la coupe Vanderbilt, la première grande course automobile américaine, en 1908. La première voiture fabriquée aux États-Unis à la gagner.

 

[Visuel]

 

Voici la Goldenrod.

 

Matt : La Goldenrod a établi le record de vitesse pour une voiture à roues motrices en roulant à 409,277 miles à l’heure en 1965.

 

Scott : Mon Dieu!

 

[Visuel]

 

Matt et Scott marchent et discutent, puis regardent la voiture de Jimmy Clark.

 

Matt : Voici la voiture pilotée par Jimmy Clark qui a été le premier à remporter les 500 miles de 1965 à bord d’une voiture avec moteur à l’arrière.

 

Scott : Vraiment? Incroyable.

 

[Visuel]

 

Voici le premier prototype de conduite autonome de GM.

 

Matt : Voici la première génération de prototypes de conduite autonome de General Motors, en 2016.

 

[Visuel]

 

Scott joue à un jeu sur un écran de télévision.

 

Scott : Je suis vraiment mauvais... Oh, mon Dieu, 64 %... c’est inférieur au score moyen d’un pilote professionnel!

 

[Visuel]

 

Scott et Matt parcourent le musée.

 

Matt : Nous avons eu beaucoup de plaisir à mettre en place cette exposition. Elle témoigne du caractère unique de la course automobile américaine en ce qui a trait aux types de courses, aux paysages, aux circuits, aux endroits, etc.

 

Scott : Selon moi, il est extraordinaire de pouvoir regarder en arrière et de constater que les pilotes ont fait plusieurs disciplines au fil du temps.

 

Matt : Oui.

 

[Une musique de fond se fait entendre]

 

[Visuel]

 

Scott se trouve à l’extérieur, devant son camion.

 

Scott : Quelle belle façon de commencer une fin de semaine aussi importante pour nous tous au sein de l’équipe Penske et Chevrolet! Le musée Henry Ford est un endroit formidable. J’espère que vous avez appris autant de choses que moi! Je vais maintenant monter dans mon Chevrolet Silverado 1500 équipé du nouveau système d’admission et d’échappement de performance et me diriger vers le circuit. À bientôt!

 

[Visuel]

 

Scott est au volant de son camion.

 

[Une musique de fond se fait entendre] Indicatif musical du programme, riff de guitare rapide accompagné d’une batterie et de bruits d’avion

 

[Carton-titre/Avion sur lequel « McLaughlin » est inscrit devant un globe terrestre qui tourne]

 

[Logos de Pennzoil et de Chevrolet]

 

[Pennzoil] Scott découvre l’Amérique

Scott McLaughlin découvre l’Amérique 4

Transcription de la vidéo PENNZOIL – États-Unis/Section la plus récente/Scott McLaughlin découvre l’Amérique

 

[Titre] Scott découvre l’Amérique, épisode 4, partie 2

 

Description : Scott McLaughlin découvre Johnsonville Marketplace, dans le Wisconsin.

 

[Une musique de fond se fait entendre] Indicatif musical du programme, riff de guitare rapide accompagné d’une batterie et de bruits d’avion

 

[Carton-titre/Avion sur lequel « McLaughlin » est inscrit devant un globe terrestre qui tourne]

 

[Logos de Pennzoil et de Chevrolet]

 

[Pennzoil] Scott découvre l’Amérique

 

[Une musique de fond se fait entendre] Riffs de guitare entraînants

 

[Titre]

 

Sheboygan Falls, Wisconsin

 

[Visuel]

 

Succession d’images de routes et de champs. La scène montre ensuite l’extérieur de Johnsonville Marketplace. Scott se tient devant une statue de hot-dog située à l’avant du marché.

 

[Titre]

 

Scott McLaughlin

 

Scott : Bienvenue à un nouvel épisode de Scott découvre l’Amérique! Nous avons goûté à du fromage, et maintenant, nous allons essayer des saucisses, que nous appelons « snags » en Australie. Celles de Johnsonville sont les plus célèbres aux États-Unis, je crois, du moins c’est ce qu’on m’a dit. Nous allons goûter à quelques-unes de leurs saucisses ici, dans le magasin. C’est à l’arrière du magasin qu’ils les produisent toutes [Scott pointe vers l’avant, et les images montrent l’extérieur d’un bâtiment de Johnsonville]. C’est vraiment très grand, c’est un immense complexe. Mais nous allons les essayer et voir quel goût elles ont [Scott pointe derrière lui].

 

[Visuel]

 

Images de produits de viande, de t-shirts et d’affiches de Johnsonville à l’intérieur du magasin. Scott se tient devant une allée de produits réfrigérés.

 

Scott : Nous voilà donc à l’intérieur de Johnsonville Marketplace. C’est la seule place au pays où l’on peut trouver tous les produits vendus au même endroit. C’est un lieu épatant qui a été construit en octobre, et Stephanie va me le faire visiter. Comment allez-vous, Stephanie?

 

[Visuel]

 

La caméra se déplace vers Stephanie, qui serre la main de Scott.

 

Stephanie : Bonjour et bienvenue chez nous.

 

Scott : Merci beaucoup.

 

[Visuel]

 

Images en gros plan de produits de Johnsonville.

 

Stephanie : Donc, c’est ici que tout a commencé. La famille Stayer a d’abord ouvert une boucherie en 1945, juste en face de l’endroit où se trouve notre siège social. Aujourd’hui, nous faisons des saucisses Bratwurst originales et de beaucoup d’autres saveurs.

 

Scott : J’ai beaucoup entendu parler des saucisses d’été. Et j’adore manger une bonne grosse saucisse au fromage. J’aime avoir un peu de fromage à l’intérieur d’une saucisse.

 

Stephanie : Le Wisconsin est reconnu comme la capitale des saucisses Bratwurst au pays, alors il y a toujours eu et il y a encore beaucoup de producteurs de saucisses Bratwurst et d’autres saucisses partout dans l’État. Cela dit, la Bratwurst demeure la reine des saucisses à griller, surtout au Wisconsin.

 

[Visuel]

 

Images en gros plan de produits de Johnsonville.

 

Stephanie : Voici la « queso pepper jack », on en a une relevée et épicée, au chorizo grillé, au piment jalapeño et fromage cheddar... On a de la bière infusée dans nos saucisses.

 

Scott : Oui, c’est vraiment fou!

 

[Visuel]

 

Scott et Stephanie discutent devant des réfrigérateurs. La scène revient à des images en gros plan de produits.

 

Stephanie : À la bière et au fromage.

 

Scott : La « tailgate », excellent! Cela ne me dérangerait pas d’en prendre.

 

Stephanie : C’est clair!

 

Scott : La saucisse d’été, elle, vous la mangez normalement, traditionnellement froid, n’est-ce pas?

 

Stephanie : Oui. Mais elle est aussi très bonne grillée. Vous pouvez la couper en rondelles et la mettre sur le barbecue, elle caramélise. C’est vraiment très bon!

 

Scott : Je n’ai jamais mangé de saucisse d’été avant, alors j’ai bien hâte d’essayer.

 

Stephanie : Très bien, alors essayez-la!

 

Scott : Je l’essaye!

 

Stephanie : Très bien.

 

[Visuel]

 

Stephanie coupe la saucisse d’été en rondelles et passe quelques morceaux à Scott.

 

Stephanie : Je vais te faire goûter.

 

Scott : C’est la saucisse d’été à l’ail?

 

Stephanie : Oui, c’est la saucisse d’été à l’ail.

 

Scott : D’accord. Elle est populaire? [Scott prend une bouchée de la saucisse.]

 

Stephanie : Mhm!

 

Scott : [Hochement de tête] C’est tellement bon! Je ne vais pas du tout respecter le poids limite, ça va virer en mélodrame...

 

[Visuel]

 

Scott et Stephanie discutent dans le magasin.

 

Stephanie : Avant de partir, vous devez vous prendre en photo devant la fameuse sculpture « BRAT ». C’est la seule du genre qui a été faite par Robert Indiana. On l’a installée il y a environ quatre ans.

 

Scott : J’y vais, alors!

 

Stephanie : Elle est assez intéressante à admirer de près.

 

Scott : Je suis un touriste.

 

[Visuel]

 

Image de la sculpture rouge « BRAT » à l’extérieur. Scott se prend en photo devant la sculpture.

 

Scott : J’espère que tout le monde a aimé cela autant que moi. Mon ventre est plus que plein. J’attends avec impatience ma fin de semaine de congé, durant laquelle je vais pouvoir me concentrer un peu sur mon régime et revenir à la normale. Donc, profitez de cette fin de semaine de congé, après quoi nous vous retrouverons à Mid-Ohio.

 

[Une musique de fond se fait entendre] Guitare instrumentale entraînante qui interrompt l’indicatif musical du programme, riff de guitare rapide accompagné d’une batterie et de bruits d’avion

 

[Carton-titre/Avion sur lequel « McLaughlin » est inscrit devant un globe terrestre qui tourne]

 

[Logos de Pennzoil et de Chevrolet]

 

[Pennzoil] Scott découvre l’Amérique

Scott McLaughlin découvre l’Amérique - Nashville

Transcription de la vidéo PENNZOIL – États-Unis/Section la plus récente/Scott McLaughlin découvre l’Amérique

 

[Titre] Scott découvre l’Amérique – Nashville

 

Description : Dans le cinquième épisode de Scott découvre l’Amérique, Scott McLaughlin visite Nashville.

 

[Une musique de fond se fait entendre] Indicatif musical du programme, riff de guitare rapide accompagné d’une batterie et de bruits d’avion

 

[Carton-titre/Avion sur lequel « McLaughlin » est inscrit devant un globe terrestre qui tourne]

 

[Logos de Pennzoil et de Chevrolet]

 

[Pennzoil] Scott découvre l’Amérique

 

[Une musique de fond se fait entendre] Piano léger

 

[Visuel]

 

Scott se trouve devant un Chevrolet Tahoe blanc dans une station-service de Shell. Il fait le plein de la voiture. La scène change pour montrer Scott assis dans le siège du conducteur.

 

Scott : Aucune virée en voiture ne serait complète sans un plein d’essence super Shell. Profitez au maximum de votre halte chez Shell en vous inscrivant au programme Fuel Rewards aujourd’hui pour commencer à économiser à la pompe dès maintenant.

 

[Une musique de fond se fait entendre] Guitare instrumentale

 

[Visuel]

 

La scène change pour montrer des images d’une statue à l’extérieur du Ryman Auditorium à Nashville. Il y a une image en gros plan d’une plaque portant l’inscription « Little Jimmy Dickens ». Scott se trouve à l’extérieur de l’édifice.

 

[Titre]

 

Ryman Auditorium

 

Nashville, Tennessee

 

Scott McLaughlin

 

Scott : Bienvenue à un nouvel épisode de Scott découvre l’Amérique! Nous sommes à Nashville, dans le Tennessee, pour disputer le premier Grand Prix Big Machine Music City. Je n’ai jamais visité Nashville, mais j’ai un ami qui la connaît bien, Josef Newgarden.

 

[Visuel]

 

Josef entre dans le cadre de la caméra et serre la main de Scott.

 

[Titre]

 

Josef Newgarden

 

Scott : En fait, j’ai entendu dire qu’il est le maire de Nashville. En ce moment, nous sommes à l’extérieur du Ryman Auditorium.

 

Josef : C’est d’ici qu’est diffusé le Grand Ole Opry. C’est une émission de radio, une vieille émission de radio ici en ville. Elle est très, très célèbre! Mais aujourd’hui, nous allons en apprendre plus sur Nashville.

 

Scott : Oui, super!

 

Josef : Notre temps est limité.

 

Scott : En effet.

 

Josef : On doit donc commencer dès maintenant.

 

Scott : On a exactement [Scott regarde sa montre] 45 minutes.

 

Josef : Très bien, alors allons-y!

 

[Une musique de fond se fait entendre] Guitare électrique

 

[Visuel]

 

Séquences de personnes qui marchent dans les rues, entrecoupées d’images en gros plan de magasins et de plaques de rue. Scott et Josef marchent dans la rue et discutent.

 

Josef : Beaucoup de gens pensent qu’il y a juste de la musique country à Nashville, mais ce n’est pas le cas.

 

Scott : Ce n’est pas le cas, n’est-ce pas?

 

Josef : Non. On peut écouter du rock et plein de types de musique ici.

 

[Visuel]

 

Un groupe joue à l’intérieur d’une salle. Le guitariste se tient sur le rebord d’une fenêtre et joue face à la rue. Josef et Scott dansent devant la fenêtre.

 

Josef : Un auteur-compositeur-interprète, disons, super talentueux, peut venir jouer ici, à Nashville, en direct sur la scène et montrer aux gens ce qu’il a dans le ventre.

 

Scott : Tu sais, une chose que j’aime, c’est que les portes des bars sont ouvertes. On peut entendre tous les types de musique qu’il y a.

 

Josef : [En pointant ses oreilles] Qu’est-ce que tu dis?

 

[Visuel]

 

Josef joue de la guitare imaginaire devant une autre fenêtre de bar ouverte. Il tape dans la main des personnes assises sur le rebord des fenêtres. Josef et Scott continuent de marcher.

 

Scott : Disons que tu viens ici avec un groupe d’amis pour passer un bon moment, où est-ce que tu vas? Quel est le premier arrêt sur Broadway dont tu as entendu parler?

 

Josef : Hum... Beaucoup de gens aiment la FGL House. C’est l’endroit où les gens vont pour entendre de nouvelles choses.

 

Scott : Et Kid Rock’s?

 

Josef : Kid Rock’s, oui, c’est nouveau aussi. Tu peux manger du Jack’s Bar-b-que [Josef fait un geste vers l’enseigne du restaurant]. C’est un bon endroit. Mais personne ne passe un mauvais moment ici. Littéralement, personne ne passe un mauvais moment.

 

[Visuel]

 

Images en gros plan d’enseignes de restaurants et de bars. Scott et Josef continuent de marcher.

 

Josef : Très bien, Scott. Donc, Tootsie’s [Josef montre le panneau en face] est la maison de Willie Nelson.

 

[Visuel]

 

Rue animée avec divers commerces, dont une enseigne sur laquelle il est inscrit « Tootsie’s ». La scène revient à Scott et à Josef qui marchent.

 

Josef : [Josef met son bras sur les épaules de Scott et crie par-dessus la musique d’un groupe] Est-ce que tu m’entends, Scott?

 

Scott : Non, je n’arrive pas à t’entendre. Attends un peu. OK, d’accord.

 

Josef : Tootsie’s. C’est la maison de Willie Nelson.

 

Scott : Oui.

 

Josef : C’est l’endroit qui l’a rendu célèbre. C’est long à expliquer. Je ne peux pas entrer dans les détails, c’est une très longue histoire.

 

Scott : D’accord.

 

[Visuel]

 

Vue rapprochée de l’enseigne « Tootsie’s ». Scott et Josef se tiennent debout et parlent devant l’enseigne.

 

Josef : Mais il s’est fait un nom… il est devenu célèbre ici.

 

Scott : Donc, as-tu dit que Willie Nelson s’est marié ici?

 

Josef : Non, qu’il est devenu célèbre ici [rires]. Il s’est peut-être marié ici, je n’en ai aucune idée.

 

Scott : [Scott tape sur sa paume avec le dos de son autre main] Il a été découvert ici.

 

Josef : Euh... Je pense qu’il s’est fait un nom ici. Dans le sens qu’il a joué ici. C’est ici qu’il a été découvert.

 

Scott : [Scott pointe l’enseigne]

 

[Visuel]

 

Des séquences accélérées de personnes marchant dans les rues. La scène change pour montrer une vue d’ensemble du Bridgestone Arena.

 

Scott : Bridgestone Arena... Que faisons-nous ici?

 

Josef : Scott, cela concerne les Predators. Ok?

 

Scott : Qui sont les Predators?

 

Josef : Connais-tu le hockey?

 

Scott : Pas beaucoup [haussement d’épaules].

 

Josef : Les Predators de Nashville sont l’équipe de la ville. Tout le monde ici les appuie. J’avais l’habitude de venir ici pour voir des parties il y a 20 ans, quand j’étais petit.

 

[Visuel]

 

Scott et Josef marchent dans la rue devant un grand panneau sur lequel il est écrit « Welcome to Smashville ».

 

Scott : Quand une ville s’appelle elle-même Smashville, cela en dit long sur le statut qu’elle a.

 

Josef : Tu aimes cela? C’est percutant.

 

Scott : Est-ce que c’est quelque chose que les gens disent habituellement? Parce que j’ai entendu beaucoup de gens le dire.

 

Josef : En fait, c’est vraiment un jeu de mots sur le hockey. Tu sais, on doit « smasher » la rondelle.

 

[Visuel]

 

Scott et Josef s’arrêtent dans la rue devant un immeuble.

 

Josef : Scott, le Temple de la renommée et musée de la musique country est juste derrière nous.

 

Scott : Oui [Scott tape dans ses mains].

 

Scott : Tu ne le sais peut-être pas, mais Nashville a été la première ville, je ne sais pas si dans le monde, mais du moins, certainement aux États-Unis...

 

Scott : Disons dans le monde.

 

Josef : Dans le monde, alors, à avoir un poste de radio FM. C’est arrivé en 1941, le 1er mars je pense, le 1er mars 1941.

 

Scott : Comment sais-tu cela?

 

Josef : Je connais simplement ces faits par pur hasard. Je ne peux pas en parler de façon élaborée, mais je les connais. Mais oui, nous avons eu le premier poste de radio FM.

 

Scott : Eh bien... C’est très impressionnant. Est-ce que c’était juste du country ou est-ce qu’il y avait, disons, différents types de musique?

 

Josef : En fait, je ne sais pas.

 

Scott : Tu devrais le savoir [Scott tape dans ses mains et rit].

 

Josef : Je connais juste la date de l’inauguration du poste [rires].

 

[Visuel]

 

Scott et Josef se tiennent devant un immeuble rond avec de grandes fenêtres.

 

Josef : Si vous nous écoutez, je vous prie d’envoyer un gazouillis à Scott. Dites-lui de déménager à Nashville. Il a besoin d’être ici avec sa femme. Ils vont adorer cela. C’est la ville dans laquelle ils doivent vivre!

 

Scott : Comme je vous le disais [Scott pointe vers Josef], c’était le maire de Nashville.

 

[Une musique de fond se fait entendre] Guitare instrumentale qui interrompt l’indicatif musical du programme, riff de guitare rapide accompagné d’une batterie et de bruits d’avion

 

[Carton-titre/Avion sur lequel « McLaughlin » est inscrit devant un globe terrestre qui tourne]

 

[Logos de Pennzoil et de Chevrolet]

 

[Pennzoil] Scott découvre l’Amérique

Scott McLaughlin découvre l’Amérique 6

Transcription de la vidéo PENNZOIL – États-Unis/Section la plus récente/Scott McLaughlin découvre l’Amérique

 

[Titre] Scott découvre l’Amérique – Saint-Louis

 

Description : Scott McLaughlin visite le parc national Gateway Arch à Saint-Louis dans l’épisode 6 de Scott découvre l’Amérique.

 

[Une musique de fond se fait entendre] Indicatif musical du programme, riff de guitare rapide accompagné d’une batterie et de bruits d’avion

 

[Carton-titre/Avion sur lequel « McLaughlin » est inscrit devant un globe terrestre qui tourne]

 

[Logos de Pennzoil et de Chevrolet]

 

[Pennzoil] Scott découvre l’Amérique

 

[Une musique de fond se fait entendre] Guitare électrique instrumentale

 

[Visuel]

 

Une image de présentation de Gateway Arch. Scott se tient debout devant l’arche.

 

[Titre]

 

Parc national Gateway Arch

 

Saint-Louis, MO

 

Scott McLaughlin

 

Scott : Nous voici au parc national Gateway Arch. Vous m’avez dit de venir y jeter un coup d’oeil. C’était sur ma liste et maintenant je peux cocher cette ligne. Alors voici Erin, la directrice de l’éducation ici au parc national Gateway Arch. Elle va me donner une visite guidée du parc. J’ai très hâte.

 

[Visuel]

 

Erin entre dans le cadre de la caméra et serre la main de Scott.

 

Erin : Génial. Moi aussi.

 

[Visuel]

 

Images de Gateway Arch. La scène revient à la discussion qui a lieu entre Scott et Erin.

 

Scott : Donc, vous venez de me dire que c’est le plus grand monument en Amérique? C’est énorme.

 

Erin : Oui, c’est le plus grand monument construit par l’homme en Amérique. Il mesure 630 pieds de haut et 630 pieds de large.

 

Scott : On l’appelle la porte d’entrée vers l’Ouest, c’est bien ça?

 

Erin : La porte d’entrée vers l’Ouest. Les gens sont venus ici pour faire des réserves avant de partir dans l’Ouest.

 

Scott : Wow. Depuis combien de temps est-il accessible au public, par exemple, pour ce qui est de l’ascenseur et de tout le reste?

 

Erin : Nous avons ouvert le premier tramway au sommet en 1967.

 

Scott : Oh wow. J’ai un peu le vertige, mais nous allons aller voir ça.

 

Erin : [Rires] C’est assez haut.

 

Scott : Allons-y!

 

[Visuel]

 

Images d’une carte de Saint-Louis à l’intérieur de l’immeuble. Scott et Erin marchent à l’intérieur de l’immeuble avec des masques.

 

Scott : Je vois à quel point c’est nouveau. Je ne pensais pas que l’intérieur était aussi vaste.

 

Erin : Mais on ne peut pas vraiment le savoir de l’extérieur.

 

Scott : Non, de l’extérieur, je pensais que c’était juste le monument, n’est-ce pas? C’est intéressant.

 

[Visuel]

 

Scott et Erin parcourent le musée. La scène coupe vers des images d’expositions à l’intérieur, y compris des modèles de bâtiments, d’animaux, de vidéos et plus encore.

 

Erin : Les gens viennent ici pour monter dans l’arche, vous savez, c’est la raison pour laquelle ils sont ici. Mais lorsqu’ils sont ici, ils apprennent aussi la belle histoire de Saint-Louis. Ils ont commencé avec la fondation de Saint-Louis en 1764, et ils sont allés jusqu’à la construction de la Gateway Arch en 1965. Lors de la ruée vers l’Ouest, ce n’était pas formidable pour tout le monde. Il y avait des gens qui étaient déjà là, et comment l’expansion vers l’ouest a-t-elle touché les groupes qui étaient déjà là? Nous explorons ces thèmes dans nos galeries.

 

[Visuel]

 

Erin et Scott sont assis à une table. Une serveuse apporte une assiette.

 

Serveuse : Bonjour, Scott. Voici vos raviolis grillés. Bon appétit!

 

Scott : Génial. Mon Dieu!

 

Serveuse : Bienvenue à Saint-Louis.

 

Scott : Merci beaucoup, j’apprécie.

 

[Visuel]

 

Scott mange les raviolis. Vue rapprochée des raviolis.

 

Scott : Oh, ils sont tellement bons. Ils sont savoureux. C’est typique de Saint-Louis, n’est-ce pas?

 

Erin : Absolument. Nous avons des raviolis grillés, du gâteau au beurre collant et la pizza d’Imo. Et les steaks de porc, c’est très Saint-Louis ça aussi.

 

[Visuel]

 

Scott et Erin se tiennent debout dans le hall en train de parler.

 

Scott : Allons en haut, d’accord?

 

Erin : Êtes-vous prêt?

 

Scott : Je crois bien.

 

Erin : Allons-y!

 

[Visuel]

 

Erin et Scott marchent jusqu’à une section intitulée « To The Top ». Ils écoutent un employé parler. Ils entrent dans un ascenseur avec des sièges.

 

Scott : D’accord, c’est un peu comme une capsule spatiale. Oh, c’est comme une sensation d’étourdissement. Ce n’est pas bon pour moi [rires]. Comme je l’ai dit, je pourrais conduire à 240 milles à l’heure, mais les hauteurs, ça ne me fait pas. Wow. Mon Dieu!

 

[Visuel]

 

Scott et Erin sortent sur un étage avec des fenêtres. Scott regarde par une petite fenêtre. La scène coupe vers la vue du haut du monument, qui donne sur Saint-Louis.

 

Scott : Si c’était une journée venteuse et que ça bougeait, je ne serais pas content.

 

Erin : C’est inconfortable. Si vous êtes ici et que ça bouge comme ça, c’est inconfortable.

 

Scott : Vraiment. Pour être honnête, je suis nerveux. [Rires]

 

Erin : Beaucoup de gens deviennent nerveux ici.

 

[Visuel]

 

Vue extérieure du monument. Scott se tient devant.

 

Scott : Je ne peux vraiment pas croire qu’ils ont construit cet endroit en 1963. Quel monument incroyable! Merci à Erin et à l’équipe du parc national Gateway Arch de m’avoir fait visiter l’endroit. Je suis vraiment heureux d’être sur la terre ferme en ce moment parce que je déteste les hauteurs, mais je suis heureux d’être allé au sommet. Je vous dis à la prochaine fois!

 

[Une musique de fond se fait entendre] Guitare instrumentale qui interrompt l’indicatif musical du programme, riff de guitare rapide accompagné d’une batterie et de bruits d’avion

 

[Carton-titre/Avion sur lequel « McLaughlin » est inscrit devant un globe terrestre qui tourne]

 

[Logos de Pennzoil et de Chevrolet]

 

[Pennzoil] Scott découvre l’Amérique